Call me by your name de André Aciman

Titre du roman: Call me by your name
Auteur: André Aciman
Date de sortie: 31/01/2019
Editeur: 
Le livre de Poche
Total de pages: 320
Genre: 
Romance, LGBT
Prix: 
7,90

Résumé:
Elio Perlman se souvient de l’été de ses 17 ans, à la fin des années quatre-vingt. Comme tous les ans, ses parents accueillent dans leur maison sur la côte italienne un jeune universitaire censé assister le père d’Elio, éminent professeur de littérature.
Cette année l’invité sera Oliver, dont le charme et l’intelligence sautent aux yeux de tous. Au fil des jours qui passent au bord de la piscine, sur le court de tennis et à table où l’on se laisse aller à des joutes verbales enflammées, Elio se sent de plus en plus attiré par Oliver, tout en séduisant Marzia, la voisine. 

Avis:
Au fond de ma bibliothèque, j’ai mis beaucoup de temps à sortir ce livre. Il faut dire que j’en avais entendu parler et que je ne voulais voir le film qu’à la condition d’avoir lu le livre. Alors je me suis décidé à le sortir et à le lire. Pour résumer, on se situe dans les années 80. Élio est un garçon italien de 17 ans. Ses parents, des intellectuels, vivent dans une grande maison où chaque été, ils accueillent un invité pour assister son père mais aussi pour découvrir la ville et ses coutumes. Cette année, c’est Oliver qui est choisi pour partager cette chance. Un américain qui assiste le père mais aussi qui charme toute la famille. C’est alors que va commencer une histoire d’amour.

Élio est un homme assez introverti et musicien. Il joue principalement de la guitare et du piano et n’hésite pas à parodier certains musiciens. Il est hétéro, mais à la venue d’Oliver, il se sent attiré par lui. Durant la moitié du roman, on le voit hésité entre succomber à cette tentation ou bien à résister.

Oliver est un américain de 24 ans qui arrive en Italie. Bilingue, il arrive facilement à s’adapter aux coutumes de l’Italie. Dès son arrivée, il embête Élio qui se laisse facilement avoir et entre les deux, s’installent un doute. Entre les joutes verbales, les colères d’Elio et la froideur d’Oliver, chacun ne sait plus réagir envers l’autre. Ce qui donne des scènes ambiguës.

Élio décide de sortir avec Marzia pour tenter de résister à Oliver, mais ça n’a pas l’air de fonctionner puisque Élio revient constamment vers Oliver.

Dans les années 80, on est dans une époque où être juif était mal vu. On voit la différence entre les deux personnages. Élio est fier de porter sa croix et de montrer à tout le monde sa culture car il a été éduqué pour ne pas avoir à se cacher, mais être fier de ses origines. Quant à Oliver, il cache sa croix dans son tee-shirt et est surpris de voir qu’Elio est à l’aise. De plus, la grosse différence entre les deux, c’est qu’Elio a beau essayer de réprimer ses sentiments envers Oliver, il succombe quand même à Oliver. La famille d’Elio découvre leur secret mais ne les juge aucunement. Son père encourage même Élio à poursuivre cette aventure. On apprend que ses parents ont rejeté Oliver à cause de son homosexualité.

La fin? Je ne peux pas trop vous spoiler donc je dirais qu’elle est à la hauteur du roman mais surtout du contexte. Elle ne me plaît pas, mais je tire mon chapeau pour avoir écrit cette fin…

J’ai découvert André Aciman avec ce livre et je peux vous dire que malgré quelques passages, où je me suis ennuyé parce qu’il n’avait ni action, ni sensation, je l’ai dévoré. Et après avoir vu le film, que j’ai adoré du début à la fin, je ne peux que vous conseiller ce livre. J’ai vu qu’il y avait une suite. Je vais de ce pas l’acheter et le lire. Avant que le deuxième film ne sorte…

La vie est facile, ne t’inquiète pas d’Agnès Martin-Lugand

Titre du roman: La vie est facile, ne t’inquiète pas
Auteur: Agnès Martin-Lugand
Date de sortie: 02/06/2016
Editeur:
Pocket
Total de pages: 251
Genre:
Romance
Prix: 6,70

Résumé:
Depuis un an que Diane est rentrée d’Irlande, elle a tourné la page sur son histoire tumultueuse avec Edward, bien décidée à reconstruire sa vie à Paris. Avec l’aide de Félix, elle s’est lancée à corps perdu dans la reprise en main de son café littéraire. 
C’est là, aux « Gens heureux lisent et boivent du café », son havre de paix, qu’elle rencontre Olivier. Il est gentil, attentionné, et surtout il comprend son refus d’être mère à nouveau. Car Diane sait qu’elle ne se remettra jamais de la perte de sa fille.
Pourtant, un événement inattendu va venir tout bouleverser : les certitudes de Diane quant à ses choix, pour lesquels elle a tant bataillé, vont s’effondrer les unes après les autres.

Avis :
On quittait une Diane qui venait de quitter l’Irlande pour s’occuper de sa librairie. Elle laissait derrière elle Edward, un homme qu’elle avait rencontrer là-bas. J’avais hâte de lire la suite pour espérer un happy end. Pour résumer, Diane est retourné à Paris pour s’occuper à plein temps de sa boutique. Elle a tourné la page sur Edward et tente de reconstruire sa vie. Elle fait son deuil de sa fille et de son mari. Elle rencontre Olivier, un homme qui vient tout juste d’arrivé à Paris. Elle décide de lui laisser une chance d’entrer dans sa vie mais tout ne se passe pas comme prévu : Diane n’arrive pas à se projeter dans le futur et refuse catégoriquement d’avoir des enfants et un élément va revenir sur Paris pour un événement.

Malgré le choix de retourner sur Paris, que je n’ai pas apprécié du tout, je continue d’être attaché à Diane. Je l’envie pour sa combativité face aux épreuves qu’elle endure : la perte de son mari et de sa fille, le fait de faire face à sa famille quand il y a de l’argent en jeu… Sa boutique fonctionne bien. Elle a rencontré un homme Olivier avec qui elle redécouvre l’amour petit à petit. Sa relation avec son meilleur ami se passe plutôt bien. Vous me direz : mais alors c’est tout? Mais pas du tout ! Quelque chose ou plutôt quelqu’un va débarquer dans sa vie telle une tempête et va tout brusquer… Je ne dirais rien de plus.

Quant à la fin, c’est une fin que j’aime pour deux raisons : elle est réaliste et elle se termine bien. Ce n’est pas comme dans le tome 1, dont la fin m’avait en quelque sorte frustrée. Là, je ne peux qu’applaudir l’auteure.

Mon avis général ? J’ai trouvé le tome 2 très bien. Comme le tome 1, je l’ai lu en très peu de temps. Il faut dire que la plume d’Agnès Martin-Lugand est très agréable à lire. On ouvre le livre et on a l’impression d’être dans un film. Quand un auteur ou une auteure me donne cette impression, je ne peux que l’adopter.

Pour clore l’histoire, je dirais que les deux tomes sont bien. Néanmoins, je trouve dommage que les livres soient si courts. J’aurais voulu avoir davantage de descriptions concernant l’Irlande ou les personnages, avoir plus d’actions. Qu’ils soient plus longs. Mais je vous le conseille de tout cœur. Ils font partie de mes coups de cœur.

Livres lus du même auteur:
Les gens heureux lisent et boivent du café

After Saison 5 de Anna Todd

Titre du roman: After
Tome: 5
Auteur: Anna Todd
Date de sortie: 07/05/2015
Editeur:
Hugo Roman
Total de pages: 700
Genre:
Romance
Prix: 17,00

Résumé:
La vie n’a Jamais été rose pour Tessa et Hardin, mais chaque nouveau défi auquel ils doivent faire face renforce leur amour et le lien passionné qui les unit est de plus en plus solide. Mais quand
un pan de son passé, qu’il n’aurait pu imaginé, lui est révélé, Hardin est touché au cœur. Tessa de son côté subit une tragédie. Les deux amants vont-ils résister à tant de cruauté ?
Finalement leur histoire familiale, si elle est choquante, ne semble pas très différente l’une de l’autre. Et Tessa n’est plus la douce et gentille fille qu’elle était quand elle a rencontré Hardin, pas plus qu’il n’est le cruel et sombre garçon dont elle est tombée amoureuse. Elle comprend toutes les troublantes émotions sous la carapace d’Hardin et sait qu’elle est la seule qui peut le calmer. Il a besoin d’elle.

Avis :
Nous voilà arrivé à la fin de cette saga… Tout va se jouer pour les deux amoureux qui ne font que de se déchirer et de se reconstruire. Pour résumer, Hardin apprend que son père biologique est Christian, le patron de Tessa. A la suite de l’infidélité de la mère d’Hardin, les deux amants entretenaient une liaison amoureuse pendant que son père buvait dans des bars et revenait saoul et violent. Tessa apprend qu’elle est stérile et a perdu son père suite à ses problèmes de drogue. Elle baisse les bras, mais Hardin ne veut pas la lâcher et se bat pour les deux.

Malgré tous les efforts d’Hardin pour sauver le père de Tessa, il meurt à cause de la drogue. Tessa est anéantie et se laisse aller. On voit une nouvelle Tessa. Une Tessa malheureuse dans sa vie et dans son couple. Mais ce qui ne change pas, c’est qu’elle continue de prendre des mauvaises décisions.

Quant à Hardin, il quitte Tessa dans un accès de rage, mais le regrette et tente de la récupérer. Sauf que cette fois-ci, Tessa ne cède pas facilement et refuse de continuer à subir ce cercle vicieux. Mais pour combien de temps me dirait vous ? Pas si longtemps que ça, car leur relation évolue en sex friend. Peut-on dire que c’est un progrès ? Je ne crois pas non! Ah dire vrai, je dirais que c’est une facilité : relation sans mêler les sentiments… Il décide de se concentrer sur sa famille et sur sa relation avec son père (qui n’est pas biologique) pour prouver à Tessa qu’il est digne de lui.

Dans l’épilogue, j’ai beaucoup aimé Tessa qui ne campe sur ses positions et qui repousse Hardin. Elle ne veut plus de cette relation toxique qui touche les deux mais aussi son entourage. Elle déménage à New York avec Landon et apprend à connaître Hardin en tant qu' »ami ». Hardin a accepté que Tessa part à New York et continue de la soutenir et de l’appeler. Leur relation est enfin normale et quand Hardin décide d’écrire sur leur histoire, Tessa est d’abord dégouté et outré mais elle le soutient quand ils s’expliquent. J’ai beaucoup aimé cette fin. Je ne vous dévoile pas tout l’épilogue pour vous laisser du suspens.

Afin de clore cette saga, je ne trouve qu’un mot : ENFIN ! J’ai trouvé que 5 tomes étaient beaucoup trop. Elle aurait en fait une trilogie et ne mettre que les scènes importantes. Répéter sans cesse les ruptures et les réconciliations est usant à la fin. Je veux bien que ce couple traverse des épreuves, mais ce n’est pas un couple si à chaque épreuve, leur couple se déchire et que Tessa pardonne trop vite. Le tome 1 reste mon préféré. Si j’ai tenu à lire les 5 tomes, c’est que malgré ça, l’auteur nous fait entrer dans l’histoire assez facilement. J’aime beaucoup sa plume. Dommage qu’elle en ait trop fait.

Livres lus du même auteur:

○ After saison 1
○ After saison 2
○ After saison 3
○ After saison 4

After Saison 4 de Anna Todd

Titre du roman: After
Tome: 4
Auteur: Anna Todd
Date de sortie: 02/04/2015
Editeur:
Hugo Roman
Total de pages: 443
Genre:
Romance
Prix: 17,00

Résumé:
Grâce à Zed, Tessa échappe au pire et soulagée, elle peut commencer une nouvelle vie indépendante à Seattle. Hardin se rapproche de plus en plus de Richard, le père de Tessa, jusqu’à l’héberger dans leur ancien appartement pour l’aider à s’en sortir ! L’occasion parfaite pour prouver qu’il a changé et que, peut-être, il peut devenir quelqu’un de bien. Ou est-ce une manipulation de plus à son actif?

Avis:
Pour résumer, Hardin et Tessa vivent loin l’un de l’autre. Tessa commence sa vie à Seattle chez Christian son patron et sa femme car Hardin a tout manigancé pour ne pas qu’elle n’ait pas d’appartement. Elle a été accepté à l’université de Seattle et travaille pour Christian pour son stage. Pendant ce temps-là, Hardin décide d’aider le père de sa copine et de l’héberger chez lui. Il boit et on se rend compte qu’au fil des pages, qu’il se drogue et qu’il a des histoires avec un dealer. Pour ne rien arranger, chacun cache des secrets plus ou moins gros. Mais comme tout bon secret, ils seront révélés quand on s’y attendra le moins.

On apprend beaucoup de choses sur le père de Tessa qui fait son apparition vers la fin du tome 3. Hardin voudra le sauver coûte que coûte pensant qu’en sauvant son père, il sauvera sa relation avec Tessa. On verra son père sous un autre jour, contraire à l’image qu’avait donné sa mère. Sa mère et son père se voient pour la première fois depuis des années et Tessa va apprendre le secret que ses parents lui cachaient depuis longtemps.

Plus j’avance dans le livre, moins je supporte Tessa. Tessa est une fille qui était attachante, souvent vu comme quelqu’un de fragile et de victimiser. Mais dans ce tome 4, elle ne fait prendre que de mauvaises décisions et est souvent perdue. Perdue dans sa relation avec Hardin qui ne fait que se séparer, se remettre ensemble. Perdue dans sa vie car elle se rend compte qu’elle idéalisait trop Seattle et qu’au final, ce n’est pas si bien que ça.

Quant à Hardin, je dois dire chapeau car les rôles changent. Il s’avère qu’il devient le plus mature des deux. Il fait beaucoup d’efforts pour changer. Il s’est mis au sport, aide le père de Tessa, se remet en question. Bref, je ne dois que l’applaudir pour ce changement aussi radical.

Le roman s’arrête quand, après avoir caché à Tessa que sa mère se remariait, ils décident tous les deux de se rendre à son mariage. Ils apprennent un surprenant secret qui fait qu’Hardin explose et pète un câble.

Mon avis dans tout ça? Je continue de penser que cette saga est beaucoup trop longue. Mais ce tome 4 a enfin de l’action. Beaucoup de secrets seront révélés et Hardin et Tessa vont devoir avoir les épaules pour porter tout ça. J’ai beaucoup aimé ce tome 4, mais, sans vous mentir, j’espère que le tome 5 est le dernier, car je commence à me lasser de cette saga.

Livres lus du même auteur:
After saison 1
○ After saison 2
○ After saison 3
○ After saison 5


Club privé de Gil Debrisac

Titre du roman: Club privé
Auteur: Gil Debrisac
Date de sortie: 23/10/2014
Editeur:
France Loisir
Total de pages: 223
Genre:
Romance, Erotique
Prix: 9,95

Résumé:
Xavier, 28 ans, célibataire et héritier d’une belle fortune lui permettant de réaliser ses caprices a pour seule famille, son oncle Grégoire et sa seconde épouse, Claire, dont Xavier est secrètement amoureux. Il faut dire qu’elle est superbe, Claire. Trente-deux ans, blonde, un corps de rêve hyper-sexy et qui a tout deviné des désirs de son neveu à son encontre, tout comme Grégoire d’ailleurs. Ce désir secret sera exacerbé le jour où Xavier surprendra sa jolie tante nue jouir à grands cris dans le divan sous les assauts de Grégoire. Doté d’une imagination perverse débordante mais aussi d’un machiavélisme diabolique, Xavier ouvre un Club Privé très select, seulement fréquenté par de hauts fonctionnaires, ministres, députés, PDG.. Laissez-vous entraîner dans ce Club Privé très select, où règnent confidentialité et secrets d’alcôve, à vivre cette fameuse nuit orgiaque avec des invités triés sur le volet.

Avis:
Pour résumer, Xavier a 28 ans et est célibataire. Il fantasme sur sa tante depuis longtemps. Il n’a qu’un seul but, c’est de la mettre dans son lit. Il concocte donc un plan : ouvrir un club privé pour les personnes influentes et fortunées. Il embauche sa tante Claire et une autre femme pour être escortes et serveuses à la fois pour une durée de 6 mois. Ils les habillent en lapin de playboy. Pour surprendre son mari, il décide de donner une autre identité à Claire : la déguiser et lui donner un autre nom Gwendoline. Il embauche un homme Eros pour être son assistant. Le jour, Claire est femme au foyer et épouse et la nuit, c’est Gwendoline qui prend sa place pour travailler dans ce club et coucher avec son neveu, patron et mac. Le club prend de l’ampleur au fur et à mesure des pages. Mais que va t-il se passer quand la durée des 6 mois se terminera?

Parlons maintenant des personnages. Xavier est décrit comme un homme séduisant et riche. Avec l’argent (qu’on suppose léguer grâce à sa famille), il ouvre un club privé. Mais ce n’est pas qu’un simple club. On y retrouve des riches qui n’ont pas la vie facile et qui viennent se détendre dans ce club. On y retrouve du voyeurisme, du libertinage et du bdsm soft, tout ce que la société décrit comme hors norme. On assiste à de l’inceste quand Xavier se tape sa tante chaque soir, mais pas de manière démesurée. Tout ce qu’il faut pour pimenter le roman. Tous les personnages sont bien décri et nous donne envie de les rejoindre.

Quant à la fin, je l’ai trouvé bien et à la hauteur du roman. J’ai compris que chaque fantasme, chaque voeux que l’on fait et chaque chemin que l’on prend nous transforme. Le changement peut avoir des conséquences.

Pour conclure, j’ai beaucoup aimé ce roman érotique et pornographique. On y retrouve du sexe quasiment sur toutes les pages, mais ce n’est pas du sexe vulgaire comme dans les films pornographiques. C’est du sexe joliment décrit, des scènes haut en couleur et qui ont pour but de titiller le lecteur. Il faut dire que j’ai dû, à plusieurs reprises, fermer le livre pour me calmer… J’aime beaucoup le style de Gil Débrisac. Il écrit sur des sujets tabous du regard de la société et nous donne à réfléchir sur le sexe qui est vu comme quelque chose de choquant, alors que ça ne devrait pas l’être. Je conseille vivement ce roman, si vous aimez ce genre de littérature.

After Saison 3 de Anna Todd

Titre du roman: After
Tome: 3
Auteur: Anna Todd
Date de sortie: 12/03/2015
Editeur:
Hugo Roman
Total de pages: 463
Genre:
Romance
Prix: 17,00

Résumé:
Le caractère ombrageux d’Hardin continue à lui jouer des tours, et il échappe de peu à l’expulsion de l’université. De son côté, Tessa retrouve son père par hasard au détour d’une rue. Hardin, toujours aussi ingérable, ne facilite pas cette entrevue inopinée. Tessa va devoir affronter la plus douloureuse des questions : Hardin pourra-t-il s’ouvrir un jour ?
Un week-end chez le père d’Hardin est l’occasion rêvée pour se recentrer sur leur histoire. La rencontre de Riley et de Lillian va leur en apprendre bien plus que toutes leurs querelles. Pourtant, le départ pour Seattle approche… C’est le moment de prendre les bonnes décisions. Mais Hardin est-il seulement capable de mettre ses démons de côté pour suivre Tessa ? Le besoin passionné d’être ensemble sera-t-il plus fort que tous les obstacles ?

Avis :
J’ai eu beaucoup de mal à commencer ce 3ème tome. Je trouve qu’on tourne en rond. Hardin fait les mêmes conneries et Tessa ne fait que le provoquer. Pour résumer, Tessa vient d’apprendre que son père est en ville, mais SDF. Elle décide, sans le consentement d’Hardin, de connaître son père en passant du temps avec lui. De son côté, Hardin attend le jugement pour savoir s’il se fait expulser. Le triangle amoureux Hardin, Tessa et Zed continue. Tessa décide d’aller vivre a Seattle et Hardin, buté, ne veut pas la suivre. La famille d’Hardin décide de passer un dernier week-end avec les deux tourtereaux, sauf qu’il ne se passe pas comme prévu. Deux personnages féminins apparaissent et vont semer la zizanie, tout comme un personnage masculin.

Le père de Tessa fait une apparition à la fin du tome 2. D’après les propos de sa mère, le père parait alcoolique et violent. Tout comme Hardin, Tessa s’est fait abandonner par son père à cause de son alcoolisme. On penserait donc que, tout comme le père d’Hardin, il a abandonné l’alcool pour avoir une vie meilleure. Il s’avère que non. Deux histoires communes, mais deux chemins différents pour les pères de ses deux personnages. Elle veut se rapprocher de son père pour en apprendre plus sur la séparation. Hardin, toujours jaloux, ne l’accepte pas, mais fait des efforts.

Il continue de mentir à Tessa et souvent ses mensonges ne servent seulement qu’à la blesser et à la soumettre (alors qu’on sait que c’est Tessa qui le domine). Il n’accepte pas le déménagement de Tessa et va tout faire pour qu’elle n’y aille pas. Malheureusement, il s’y prend mal et comme toute vérité, elle est révélée au fil des pages.

La relation en Tessa et Hardin tourne en boucle. Il fait une connerie, elle lui pardonne, ils se remettent ensemble. Déjà qu’avec le pari, je trouve qu’elle le pardonne facilement. Elle ne cesse de me surprendre. Tessa se fait manipulée par Steph, son père et Hardin, mais ne fait rien pour stopper tout ça. Hardin, quant à lui, est infecte avec Tessa. Il n’hésite pas à toucher là où ça fait mal et a demander pardon après la casse. Tout ce schéma commence à se fissurer quand Tessa commence à en avoir marre à la moitié du roman. Ses réactions changent, mais je m’attendais un grand changement de sa part. J’ai hâte de savoir ce qu’il se passe au tome 4.

La fin m’a déçue. Je m’attendais à une fin digne d’Anna Todd, mais malheureusement, c’est un flop. Espérons que le 4ème tome relève le niveau…

Je vais être franchement avec ce roman. Je trouve que ce tome ne sert pas à grand chose. 400 pages et rien ne se passe. L’histoire tourne en rond. Quand l’auteure essaye de mettre du piment avec la scène du quasi-viol, elle échoue. Je n’ai pas aimé ce tome, mais je ne vais pas arrêter cette saga tout de même. J’espère qu’elle va nous mettre des paillettes dans les yeux avec les deux derniers tomes, comme elle sait si bien le faire.

Livres lus du même auteur:
○ After saison 1
○ After saison 2
○ After saison 4
○ After saison 5

After Saison 2 de Anna Todd

Titre du roman: After
Tome: 2
Auteur: Anna Todd
Date de sortie: 05/02/2015
Editeur:
Hugo Roman
Total de pages: 706
Genre:
Romance
Prix: 17,00

Résumé:
Après un début tumultueux, la relation de Tessa et Hardin semblait s’arranger. Jusqu’au moment où Tessa découvre les secrets du passé d’Hardin, qui la bouleversent. Elle savait qu’il pouvait être cruel, mais à ce point… Hardin sera toujours… Hardin, même s’il semble amoureux. Mais est-il vraiment l’homme dont Tessa est tombée éperdument amoureuse, ou est-il un étranger et un menteur depuis le début ? Ce n’est pas si facile. Le souvenir de ses mains sur elle…. de sa peau qui l’électrise… de leurs nuits passionnées, trouble son jugement. Tessa n’est pas sûre de supporter une autre promesse non tenue, mais elle a besoin de lui pour avancer. Hardin sait qu’il a fait une erreur, peut-être la plus grande de sa vie, et qu’il peut perdre Tessa. Il sait aussi que ses amis peuvent se révéler des traîtres et mettre leur histoire en danger. Il veut se battre pour elle, mais pourra-t-il changer par amour ?

Avis:
On continue sur une pente montante. Tessa vient d’apprendre qu’elle est victime d’un parti entre Hardin et ses amis. Son monde s’écroule… Elle décide de se réfugier chez son meilleur ami Landon, qui n’est d’autre que le demi-frère d’Hardin. Elle est partagée entre l’amour et le mensonge… Hardin, quant à lui se rend compte qu’il a détruit sa relation avec Tessa. Il va tout faire pour la reconquérir. Mais quand est-il de Zed? Un ami d’Hardin, qui veut plus que tout Tessa et qui est gentil, attentionné et adorable. Tessa se réfugie dans ses bras, ce qui a le don d’agacer Hardin. Landon est heureux en amour, ce qui va peut-être l’éloigner de Tessa. C’est un triangle amoureux qui se construit.

La relation entre Tessa et Hardin prend un gros tournant. Elle met fin à la relation. C’est un tome 2 assez sombre contrairement au 1. Tessa évolue physiquement, mais aussi psychologiquement. Elle veut plaire et s’affirmer, ce qui n’est pas au goût d’Hardin. Elle se rapproche de Zed, d’un collègue de son stage Trévor et en fait qu’à sa tête quand Hardin lui ordonne de faire ce qu’il veut. Quant à Hardin, il se confie sur son passé et on comprend bien mieux son caractère et ses doutes. Il décide de faire des efforts concernant son attitude et ses colères, mais bien souvent le naturel revient au galop. Il va même jusqu’à devenir un bon garçon (mais chut).

Si dans le tome 1, c’est Hardin qui menait la danse. Dans le tome 2, les rôles s’inversent et c’est au tour de Tessa de prendre le contrôle de la relation. Leur relation est belle, mais elle est aussi très sombre. Ils sont toxiques pour eux-mêmes. Le livre est un concentré de montagnes russes. Quand tout est beau et rose, la seconde d’après, ils se font du mal. Au lieu de communiquer, ils tirent là où ils peuvent être le plus blessant. Ca se termine pour la plupart en crise de larmes pour Tessa et en « je te casse tout » pour Hardin.

Quant à la fin, comme pour le tome 1, ça se termine avec une bombe, une révélation. J’attends de recevoir le tome 3, qui arrive très prochainement.

Ce que j’ai aimé dans le roman est que les chapitres ne sont plus écris seulement du point de vue de Tessa, mais aussi du point de vue d’Hardin, ce qui donne un charme au livre. C’est des je t’aime, je te déteste et ainsi de suite incessant qui cache le rythme du roman. Il aurait fallu, de mon point de vue, un livre moins gros, avec moins de séparations et de « je reviens » et plus de moments où ils sont seuls. Ils sont trop dépendant l’un de l’autre et se pardonnent super facilement. Je ne comprends toujours pas pourquoi Tessa a pardonné pour le pari… En ce qui concerne l’auteure, j’aime toujours autant son écriture et le fait qu’elle nous emporte dans son monde. J’ai hâte de lire le tome 3, mais je me demande comment elle a fait 5 tomes pour une histoire qui ne demandait pas autant, selon moi.

Livres lus du même auteur:
After saison 1
○ After saison 3
○ After saison 4
○ After saison 5

After Saison 1 de Anna Todd

Titre du roman: After
Tome: 1
Auteur: Anna Todd
Date de sortie: 02/01/2015
Editeur:
Hugo Roman
Total de pages: 600
Genre:
Romance
Prix: 17,00

Résumé:
« Tessa est une jeune fille ambitieuse, volontaire, réservée. Elle contrôle sa vie. Son petit ami Noah est le gendre idéal. Celui que sa mère adore, celui qui ne fera pas de vagues. Son avenir est tout tracé : de belles études, un bon job à la clé, un mariage heureux…
Mais ça, c’était avant qu’il ne ne la bouscule dans le dortoir.
Lui, c’est Hardin, bad boy, sexy, tatoué, piercé, avec un « p… d’accent anglais ! » Il est grossier, provocateur et cruel, bref, il est le type le plus détestable que Tessa ait jamais croisé.Et pourtant, le jour où elle se retrouve seule avec lui, elle perd tout contrôle…
Cet homme ingérable, au caractère sombre, la repousse sans cesse, mais il fait naître en elle une passion sans limites. Une passion qui, contre toute attente, semble réciproque…
Initiation, sexe, jalousie, mensonges, entre Tessa et Hardin… »

Avis:
Après ma deuxième lecture, je ne suis pas déçue. L’histoire d’amour entre Tessa et Hardin me fait rêver. Enfin le début… Tessa est une fille qui vient de sortir du lycée. Son rêve ? Intégrer l’université WCU. Elle est travailleuse, déterminée et surtout, elle aime plus que tout le contrôle. Ça lui permet de ne pas partir à la dérive. Elle a un petit ami et une mère qui aspire Tessa pour qu’elle soit à son image. À son entré à la fac, elle se rend compte qu’elle va partager sa chambre avec une deuxième année qui est tout son opposé. Sa mère veut lui changer de chambre, mais elle refuse. Ce début d’année va, alors, lui échapper… Elle va vouloir continuer à jouer son petit rôle à la perfection, mais Hardin va la chambouler au plus haut point. Sa vie va ainsi partir à la dérive…

J’ai beaucoup aimé l’histoire d’amour entre Tessa et Hardin. Ce sont deux opposés qui tentent de s’aimer. Le problème, c’est qui ne savent pas s’y prendre. Tessa est une sage, travailleuse et a besoin de contrôler sa vie de A à Z. Hardin est quelqu’un d’impulsif, qui ne cesse de passer de soirée en soirée et a une fille différente chaque soir. Il traine avec ses potes, car il déteste la solitude. Quand ils se rencontrent pour la première fois, on se rend compte, nous lecteurs, que ces deux-là vont s’aimer, se changer et se briser. C’est un amour destructeur. C’est Noah, Landon, leurs parents qui vont prendre cher.

Quant à la fin… Je dois dire que quelques larmes sont tombées et que je suis restée sous le choc. Il me fallait absolument le tome 2 que je suis en train de lire en ce moment. C’est ma deuxième lecture et je redoutais ce moment plus que tout. Je ne voulais pas que ça arrive… Pourquoi l’auteure a-t-elle fait une fin comme celle-la?

Concernant le roman, j’ai aimé le roman du début jusqu’à la fin. Je dois dire qu’il est un peu long et que ça devient long et répétitif, les je t’aime moi non plus… Je dois dire que l’écriture d’Anna Todd est assez prenante. Tu ouvres le roman et tu ne peux le lâcher seulement qu’à la toute dernière page… Cela fait longtemps que je ne lisais pas un livre et me remettre à lire avec ce roman est réjouissant. Je suis en train de lire le tome 2. J’espère vous écrire très prochainement la chronique. Dites-moi ce que vous en avez pensé en commentaire…

Livres lus du même auteur:
○ After saison 2
○ After saison 3
○ After saison 4
○ After saison 5

Le match de nos coeurs de Céline Musmeaux

Titre du roman: Le match de nos coeurs
Auteur: Céline Musmeaux
Date de sortie: 15/06/2020
Editeur:
Nymphalis
Total de pages: 340
Genre:
Romance
Prix: 17,99

Résumé:
« Après des années de sacrifices et d’entraînements, Yoan vient de signer son premier contrat en club professionnel. Dès les premiers matchs, l’argent coule à flots et les femmes se jettent sur lui. Tout s’enchaîne très vite dans son existence. Peut-être même trop ?
Voici que déjà son agent et son club le poussent à se marier. Quelle drôle d’idée ? Il n’a que dix-neuf ans et ne veut pas s’engager, d’autant plus qu’il n’a jamais vraiment pu oublier la fille qu’il a laissée derrière lui en entrant en centre de formation.
Lors d’une visite chez ses parents, le destin la remet sur sa route. Mathilde n’est plus une petite fille, mais une belle jeune femme. Choisira-t-il de saisir cette chance ou se laissera-t-il imposer sa vie ? »

Avis: 
Comme d’habitude, je ne suis jamais déçue. Mathilde et Yoan se connaissent depuis toujours… Un amour de jeunesse. Il décide de partir jeune pour réaliser son rêve. Six ans après, il revient en ayant accompli son rêve. Il a richesse, popularité, mais il lui manque une chose… L’amour ! Mathilde, quant à elle, n’a pas oublié sa souffrance et son coeur brisé. Elle est restée dans cette ville… Yoan va devoir faire des efforts pour la reconquérir et Mathilde va devoir apprendre à lui pardonner.

J’ai beaucoup aimé les deux personnages. L’alchimie entre les deux personnages fait qu’on ne peut que les aimer. Mathilde est une jeune coiffeuse qui aide sa mère. Avec le départ de Yoan, elle s’est entourée d’une carapace. Elle paraît insensible, mais ce n’est qu’une image qu’elle veut refléter. Elle tente de combattre ses sentiments pour lui avec le passé… Quant à Yoan, on le perçoit comme un prétentieux, mais au fil des pages, on se rend compte qu’il s’est battu pour ses rêves, quitte à perdre Mathilde. Pour les autres personnages, il n’y en a qu’un que j’ai détesté (pour ceux qui ont lu le livre, ils sauront de quoi je parle).

Le roman traite du passé, du pardon et de la reconstruction du couple. Ce couple est passé par quatre faces:
L’abandon, six ans avant, avec le départ de Yoan. On a lu le chagrin de Mathilde, mais aussi de Yoan, qui n’est pas insensible.
Les retrouvailles, au début du roman, qui ne se passe pas comme prévu. Il faut se mettre à la place de Mathilde, qui se fait quitter par Yoan et qui revient ensuite sans une once de remords.
Le pardon, qui dure un peu trop dans le temps, mais qui se justifie de Mathilde envers son copain.
La reconstruction

J’ai beaucoup aimé le roman, mais j’avoue que ce n’est pas l’un de mes favoris. C’est une soft romance et ça se lit facilement. On ressent les émotions des personnages et on s’y attache. Comme tout bon roman, on a envie qu’il se termine bien et ça se termine bien. J’aime la plume de Céline Musmeaux, mais j’ai envie de voir autre chose d’elle. J’ai envie de la découvrir sous d’autres livres qu’il ne ressemble à aucun autre. Je peux dire que je la place dans mon top 10 des écrivains 2000…

Livres lus du même auteur:
Après elle
○ Mes mots pour ta mélodie
La théorie des contraires

Les jolis garçons de Delphine de Vigan

Titre du roman: Les jolis garçons
Auteur: Delphine de Vigan
Date de sortie: 10 février 2010
Editeur: Le livre de poche
Total de pages: 160
Genre: Nouvelles, romance
Prix: 6,70

Résumé:
«Prenez un homme qui aime les femmes, le corps des femmes surtout. Il a une quarantaine d’années, il est beau mais fatigué. Prenez une femme qui aime les hommes, la peau des hommes mais pas seulement. Elle va avoir trente ans, elle est jolie quand elle y prête attention, parfois on se retourne sur elle, on la dévisage, parfois elle est grise, on ne la voit pas. Trois hommes dans la vie d’Emma. Trois rencontres sur des musiques différentes, basses et douloureuses, rieuses et légères, hantées par un même motif : l’illusion. Combien de fois faut-il rejouer la fable pour être capable de s’en défaire ?»

Avis:
Cette auteure est l’une de mes favoris. Mais j’avoue que c’est loin d’être un coup de coeur. Pour résumer, c’est l’histoire d’Emma qui va avoir 30 ans et qui tombe amoureuse trois fois. Les hommes n’ont aucun point commun, mais Emma se comporte toujours de la même manière. Elle s’oublie… Elle s’imagine vivre une histoire passionnante, vivre avec la personne toute sa vie. Mais non, elle vit dans l’illusion.

Je n’ai pas réussi à m’attacher à Emma. Emma est certes jolie et intelligente, je ne la comprends pas. Pour la première histoire avec son premier amour, Mark Stevenson, je n’ai pas tout compris. Elle vit une relation illusoire. Pour comprendre, je crois qu’il faut le vivre. Pour ma part, cela m’a mise mal à l’aise. Pour Ethan Castor et Milan Mikaev, j’ai accroché plus facilement. Emma a su dès le départ que l’histoire était impossible, mais a quand même tenté sans mettre les sentiments. Elle se disait amoureuse, mais son comportement ne le montrait pas. Sur les trois histoires, j’ai préféré celui de Milan Mikaev. C’est une histoire qui m’a énormément touché, car elle a dû vivre dans l’ombre de Milan. Elle a tenté le tout pour le tout que cette histoire fonctionne quitte à voir déformer sa vie à la seule fin de mettre Milan au-devant de la scène. Elle a su quand il fallait s’arrêter.

Les trois histoires ont pour thème l’illusion. Dans chacune des histoires, on voit qu’Emma se perd dans ses histoires d’amours. On sort de l’image de la femme belle, avec un beau corps et un désir. On redécouvre une facette d’elle : une femme raisonnable qui cherche à vivre des expériences même si parfois, on peut voir qu’elle peut à tout moment flancher.  Je n’ai pas aimé le livre. Je ne pense pas que ce soit l’écriture de Delphine de Vigan, car elle reste une des préférées. Je pense que le thème ne me plait pas. Pour lire et apprécier un livre, j’ai besoin d’avoir ce lien avec le personnage : pour m’identifier à lui, le comprendre. L’apprécier ou pas est un autre point. Je n’ai rien eu avec Emma. Je n’ai pas pu m’identifier à elle, car ses actions et ses réactions sont à l’inverse des miennes. Par exemple, je ne peux pas envisager une histoire d’amour avec un homme marié ou m’effacer pour que mon homme soit sur le devant de la scène. Elle oui… Je ne dis pas que c’est un mauvais livre, car c’est loin de la vérité. C’est un bon livre, avec une bonne plume et un bon sujet (l’illusion), mais ce livre n’est pas fait pour moi. J’ai entendu dire qu’il fallait pour tous les goûts… Je tiens donc à prendre ma revanche plus tard et voir si mon avis reste le même ou pas…

Livres lus du même auteur:
Les loyautés