Bakemonogatari – Légendes chimériques : Livre 2 de NisiOisiN

Titre du roman: Bakemonogatari – Légendes chimériques
Tome: 2
Auteur: NisiOisiN
Date de sortie: 06/11/2019
Editeur: 
Pika Edition
Total de pages: 480
Genre: 
Fantastique
Prix: 16,95

Résumé:
Après avoir aidé Hitagi à se débarrasser de la chimère crabe qui lui avait volé son poids et apaisé l’esprit solitaire de la petite Mayoi, j’aspirais à souffler un peu. Mais c’était sans compter sur ma chance légendaire, qui me vaut d’être brutalement agressé par un inconnu doté d’une curieuse patte de singe en guise de bras gauche ! Or, quelque chose me dit que ça pourrait bien avoir un lien avec cette élève de première, Suruga, à l’attitude plus que suspecte… Parallèlement, j’ai aussi fort à faire avec Nadeko, l’amie de ma petite sœur, qui semble quant à elle atteinte d’un mal étrange dont je compte bien trouver l’origine !

Avis:

Suruga Monkey

Kanbaru Suruga est une élève de deuxième année de lycée. Surnommé la cadette auprès de Komogi et Hitagi, elle se situe une classe en dessous. Elle est l’as de l’équipe de basket-ball du lycée et elle connaît Hitagi depuis le primaire. Elles étaient dans la même école. Elle est lesbienne et depuis le primaire, elle a développé des sentiments pour Hitagi.

La première rencontre avec Koyomi Araragi se passe quand il se sent suivre par une fille à longueur de journée. Il en a marre et se décide à l’interpeller pour lui demander des explications. Elle répond de manière furtive et change de conversation.

Sa chimère est un singe. Pour être plus précise, c’est une patte de singe qu’elle a hérité de sa mère. Le singe est connu pour être agressif. Il peut exaucer 3 vœux sauf que le hic, c’est qu’il résout le côté sombre du vœu. A chaque souhait, il prend un peu plus le bras de sa victime. Et à la fin, il lui prend toute son âme.

En rencontrant Koyomi, elle va régler son problème du bras mais contrairement aux autres, elle devra garder son bras jusqu’à ses 20 ans. Ce qui me fait rire entre Koyomi et elle, c’est qu’elle passe son temps à lui rentrer dedans et à ne parler principalement que de sexe. Ce qui gêne Koyomi. Elle devient une amie proche après cela.

Nadeko Snake

Sengoku Nadeko est une élève de l’école primaire. C’était une amie proche de Tsukihi, la sœur de Koyomi. Elle était souvent invitée par sa soeur et était comme une fille timide et assez solitaire. Koyomi jouait alors avec elle.

La première rencontre avec Koyomi Araragi se passe chez lui lorsqu’elle était plus jeune car elle était tout le temps invité par sa soeur. Mais au fil des années, les deux filles se sont éloignés et elles ont fini par couper les ponts. Donc la première vraie rencontre se passe lorsque Koyomi et Kanbaru doivent, pour le compte de Meme Oshino, rendre service. Sengoku tentait de fuir quelque chose et elle courait, bousculant Koyomi au passage. Il ne l’a pas de suite reconnu. Il l’a recroisé ensuite dans une librairie où elle lisait un manuel sur les serpents.

Sa chimère est un serpent. Le serpent est connu pour être agressif. Dans le cas de Sengoku, elle a été maudite par une camarade de classe qui croyait qu’elle voulait sortir avec son amoureux. Sa camarade les a vu, lui et elle, en train de parler et elle a supposé des choses mauvaises. En effet, c’est son amoureux qui voulait sortir avec Sengoku, mais elle a refusé.

En rencontrant Koyomi, elle arrive à régler son problème, mais avec difficulté. Sengoku le remercie et s’en va. Elle éprouve des sentiments pour Koyomi, mais le livre ne le dit pas. Il le sous-entend.

Mon avis sur le deuxième livre ? J’ai dévoré le livre en 4 jours. Je suis tellement entrée dans l’univers que je n’ai pas pu poser le livre. J’ai hâte de lire le troisième livre. Je vous en ferai un retour. En tout cas, je le recommande les yeux fermés.

Livres lus du même auteur:
 Bakemonogatari – Légendes chimériques : Livre 1
 Bakemonogatari – Légendes chimériques : Livre 3

Bakemonogatari – Légendes chimériques : Livre 1 de NisiOisiN

Titre du roman: Bakemonogatari – Légendes chimériques
Tome: 1
Auteur: NisiOisiN
Date de sortie: 09/05/2019
Editeur: 
Pika Edition
Total de pages: 334
Genre: 
Fantastique
Prix: 16,95

Résumé:
Koyomi Araragi est un lycéen un peu particulier : mordu par une vampire âgée de 500 ans, il doit composer avec des capacités hors du commun qui le rendent, malgré lui, sensible aux phénomènes surnaturels… 
Un jour, il rattrape Hitagi, une de ses camarades de classe, alors qu’elle chutait dans les escaliers. 
Quelle n’est pas sa surprise quand il découvre qu’elle ne pèse pratiquement rien ! 
Très vite, Koyomi réalise qu’une entité chimérique a pris possession de la jeune fille et qu’il va devoir lui venir en aide…

Avis:

Hitagi Crab

Hitagi Senjōgahara est une femme de caractère qui ne se laisse pas marcher dessus. Elle est tellement méfiante envers tout le monde qu’elle n’hésite pas à se montrer agressive. Elle possède sur elle beaucoup d’affaires scolaires et les utilise au moindre soucis.

La première rencontre avec Koyomi Araragi se passe quand elle tombe de l’escalier et qu’il la rattrape de justesse. Il se rend compte de son problème et va tout faire pour l’aider. Il la trouve froide, brutale et elle le menace très souvent au grand désarroi de Koyomi.

Sa chimère est un crabe. Le crabe est connu pour être pacifiste et échange une chose contre une autre. Dans le cas d’Hitagi, elle a échangé son poids contre ses problèmes. Elle ne pèse que 5 kg au lieu de 50 kg et ne supporte plus les sacs, les habits ni rien de plus lourd qu’elle. Au quotidien, elle ne le montre pas, mais ça la pèse.

En rencontrant Koyomi, elle va pouvoir régler son problème et deux nouveaux personnages vont faire leurs apparitions: Meme Oshino et Shinobu. Meme est un personnage qui va l’aider à se sauver elle-même (telle est sa réplique) et toutes les autres personnes qui seront présentes dans cette saga. Il a un caractère assez spécial et n’hésite pas à philosopher comme il parle. Il vit dans un endroit désinfecter avec peu de moyens, mais il ne se plaint pas.

Mayoi Snail

Mayoi Hachikuji est une fille qui vit chez son père suite au divorce de ses parents. Elle s’appelait Mayoi Tsunade avant d’aller vivre chez son père. Elle est en cinquième année d’école primaire. Elle est mignonne, mais fait fuir les gens avec son mauvais caractère. Elle ne laisse personne s’approcher.

La première rencontre avec Koyomi Araragi se passe dans un parc. Avec son énorme sac rose, elle cherche son chemin pour retrouver sa mère qu’elle n’a pas vue depuis des années. Quand Koyomi l’aborde, elle lui fait savoir qu’elle n’a pas besoin de son aide mais avec son insistance, elle lui explique son problème. Il va tout faire pour l’aider.

Sa chimère est un escargot. L’escargot est connu pour être pacifiste lui aussi. Il permet d’aller vers sa destination, mais pas de la quitter. Cette chimère apparaît quand les gens sont perdus (un problème avec leurs familles, leurs entourages ou bien un problème personnel). Dans le cas de Koyomi, elle apparaît car il fait face à un dilemme.

En rencontrant Koyomi, elle va pouvoir retrouver son chemin. Mais au cours de leurs échanges verbales, Koyomi s’en prend plein la tête. Elle n’hésite pas à se chamailler avec lui, être sarcastique et se tromper dans son nom. Ils vont même jusqu’à se battre.

Mon avis sur le premier livre ? J’ai eu beaucoup de mal à entrer dans cet univers qui n’est pas le mien. Un ami me l’a prêté et j’avoue avoir accroché à partir de la seconde histoire. J’avais lu la première histoire en manga et je connaissais déjà toute l’histoire. Je le recommande vivement.

Livres lus du même auteur:
○ Bakemonogatari – Légendes chimériques : Livre 2

La vie est facile, ne t’inquiète pas d’Agnès Martin-Lugand

Titre du roman: La vie est facile, ne t’inquiète pas
Auteur: Agnès Martin-Lugand
Date de sortie: 02/06/2016
Editeur:
Pocket
Total de pages: 251
Genre:
Romance
Prix: 6,70

Résumé:
Depuis un an que Diane est rentrée d’Irlande, elle a tourné la page sur son histoire tumultueuse avec Edward, bien décidée à reconstruire sa vie à Paris. Avec l’aide de Félix, elle s’est lancée à corps perdu dans la reprise en main de son café littéraire. 
C’est là, aux « Gens heureux lisent et boivent du café », son havre de paix, qu’elle rencontre Olivier. Il est gentil, attentionné, et surtout il comprend son refus d’être mère à nouveau. Car Diane sait qu’elle ne se remettra jamais de la perte de sa fille.
Pourtant, un événement inattendu va venir tout bouleverser : les certitudes de Diane quant à ses choix, pour lesquels elle a tant bataillé, vont s’effondrer les unes après les autres.

Avis :
On quittait une Diane qui venait de quitter l’Irlande pour s’occuper de sa librairie. Elle laissait derrière elle Edward, un homme qu’elle avait rencontrer là-bas. J’avais hâte de lire la suite pour espérer un happy end. Pour résumer, Diane est retourné à Paris pour s’occuper à plein temps de sa boutique. Elle a tourné la page sur Edward et tente de reconstruire sa vie. Elle fait son deuil de sa fille et de son mari. Elle rencontre Olivier, un homme qui vient tout juste d’arrivé à Paris. Elle décide de lui laisser une chance d’entrer dans sa vie mais tout ne se passe pas comme prévu : Diane n’arrive pas à se projeter dans le futur et refuse catégoriquement d’avoir des enfants et un élément va revenir sur Paris pour un événement.

Malgré le choix de retourner sur Paris, que je n’ai pas apprécié du tout, je continue d’être attaché à Diane. Je l’envie pour sa combativité face aux épreuves qu’elle endure : la perte de son mari et de sa fille, le fait de faire face à sa famille quand il y a de l’argent en jeu… Sa boutique fonctionne bien. Elle a rencontré un homme Olivier avec qui elle redécouvre l’amour petit à petit. Sa relation avec son meilleur ami se passe plutôt bien. Vous me direz : mais alors c’est tout? Mais pas du tout ! Quelque chose ou plutôt quelqu’un va débarquer dans sa vie telle une tempête et va tout brusquer… Je ne dirais rien de plus.

Quant à la fin, c’est une fin que j’aime pour deux raisons : elle est réaliste et elle se termine bien. Ce n’est pas comme dans le tome 1, dont la fin m’avait en quelque sorte frustrée. Là, je ne peux qu’applaudir l’auteure.

Mon avis général ? J’ai trouvé le tome 2 très bien. Comme le tome 1, je l’ai lu en très peu de temps. Il faut dire que la plume d’Agnès Martin-Lugand est très agréable à lire. On ouvre le livre et on a l’impression d’être dans un film. Quand un auteur ou une auteure me donne cette impression, je ne peux que l’adopter.

Pour clore l’histoire, je dirais que les deux tomes sont bien. Néanmoins, je trouve dommage que les livres soient si courts. J’aurais voulu avoir davantage de descriptions concernant l’Irlande ou les personnages, avoir plus d’actions. Qu’ils soient plus longs. Mais je vous le conseille de tout cœur. Ils font partie de mes coups de cœur.

Livres lus du même auteur:
Les gens heureux lisent et boivent du café

After Saison 5 de Anna Todd

Titre du roman: After
Tome: 5
Auteur: Anna Todd
Date de sortie: 07/05/2015
Editeur:
Hugo Roman
Total de pages: 700
Genre:
Romance
Prix: 17,00

Résumé:
La vie n’a Jamais été rose pour Tessa et Hardin, mais chaque nouveau défi auquel ils doivent faire face renforce leur amour et le lien passionné qui les unit est de plus en plus solide. Mais quand
un pan de son passé, qu’il n’aurait pu imaginé, lui est révélé, Hardin est touché au cœur. Tessa de son côté subit une tragédie. Les deux amants vont-ils résister à tant de cruauté ?
Finalement leur histoire familiale, si elle est choquante, ne semble pas très différente l’une de l’autre. Et Tessa n’est plus la douce et gentille fille qu’elle était quand elle a rencontré Hardin, pas plus qu’il n’est le cruel et sombre garçon dont elle est tombée amoureuse. Elle comprend toutes les troublantes émotions sous la carapace d’Hardin et sait qu’elle est la seule qui peut le calmer. Il a besoin d’elle.

Avis :
Nous voilà arrivé à la fin de cette saga… Tout va se jouer pour les deux amoureux qui ne font que de se déchirer et de se reconstruire. Pour résumer, Hardin apprend que son père biologique est Christian, le patron de Tessa. A la suite de l’infidélité de la mère d’Hardin, les deux amants entretenaient une liaison amoureuse pendant que son père buvait dans des bars et revenait saoul et violent. Tessa apprend qu’elle est stérile et a perdu son père suite à ses problèmes de drogue. Elle baisse les bras, mais Hardin ne veut pas la lâcher et se bat pour les deux.

Malgré tous les efforts d’Hardin pour sauver le père de Tessa, il meurt à cause de la drogue. Tessa est anéantie et se laisse aller. On voit une nouvelle Tessa. Une Tessa malheureuse dans sa vie et dans son couple. Mais ce qui ne change pas, c’est qu’elle continue de prendre des mauvaises décisions.

Quant à Hardin, il quitte Tessa dans un accès de rage, mais le regrette et tente de la récupérer. Sauf que cette fois-ci, Tessa ne cède pas facilement et refuse de continuer à subir ce cercle vicieux. Mais pour combien de temps me dirait vous ? Pas si longtemps que ça, car leur relation évolue en sex friend. Peut-on dire que c’est un progrès ? Je ne crois pas non! Ah dire vrai, je dirais que c’est une facilité : relation sans mêler les sentiments… Il décide de se concentrer sur sa famille et sur sa relation avec son père (qui n’est pas biologique) pour prouver à Tessa qu’il est digne de lui.

Dans l’épilogue, j’ai beaucoup aimé Tessa qui ne campe sur ses positions et qui repousse Hardin. Elle ne veut plus de cette relation toxique qui touche les deux mais aussi son entourage. Elle déménage à New York avec Landon et apprend à connaître Hardin en tant qu' »ami ». Hardin a accepté que Tessa part à New York et continue de la soutenir et de l’appeler. Leur relation est enfin normale et quand Hardin décide d’écrire sur leur histoire, Tessa est d’abord dégouté et outré mais elle le soutient quand ils s’expliquent. J’ai beaucoup aimé cette fin. Je ne vous dévoile pas tout l’épilogue pour vous laisser du suspens.

Afin de clore cette saga, je ne trouve qu’un mot : ENFIN ! J’ai trouvé que 5 tomes étaient beaucoup trop. Elle aurait en fait une trilogie et ne mettre que les scènes importantes. Répéter sans cesse les ruptures et les réconciliations est usant à la fin. Je veux bien que ce couple traverse des épreuves, mais ce n’est pas un couple si à chaque épreuve, leur couple se déchire et que Tessa pardonne trop vite. Le tome 1 reste mon préféré. Si j’ai tenu à lire les 5 tomes, c’est que malgré ça, l’auteur nous fait entrer dans l’histoire assez facilement. J’aime beaucoup sa plume. Dommage qu’elle en ait trop fait.

Livres lus du même auteur:

○ After saison 1
○ After saison 2
○ After saison 3
○ After saison 4

After Saison 4 de Anna Todd

Titre du roman: After
Tome: 4
Auteur: Anna Todd
Date de sortie: 02/04/2015
Editeur:
Hugo Roman
Total de pages: 443
Genre:
Romance
Prix: 17,00

Résumé:
Grâce à Zed, Tessa échappe au pire et soulagée, elle peut commencer une nouvelle vie indépendante à Seattle. Hardin se rapproche de plus en plus de Richard, le père de Tessa, jusqu’à l’héberger dans leur ancien appartement pour l’aider à s’en sortir ! L’occasion parfaite pour prouver qu’il a changé et que, peut-être, il peut devenir quelqu’un de bien. Ou est-ce une manipulation de plus à son actif?

Avis:
Pour résumer, Hardin et Tessa vivent loin l’un de l’autre. Tessa commence sa vie à Seattle chez Christian son patron et sa femme car Hardin a tout manigancé pour ne pas qu’elle n’ait pas d’appartement. Elle a été accepté à l’université de Seattle et travaille pour Christian pour son stage. Pendant ce temps-là, Hardin décide d’aider le père de sa copine et de l’héberger chez lui. Il boit et on se rend compte qu’au fil des pages, qu’il se drogue et qu’il a des histoires avec un dealer. Pour ne rien arranger, chacun cache des secrets plus ou moins gros. Mais comme tout bon secret, ils seront révélés quand on s’y attendra le moins.

On apprend beaucoup de choses sur le père de Tessa qui fait son apparition vers la fin du tome 3. Hardin voudra le sauver coûte que coûte pensant qu’en sauvant son père, il sauvera sa relation avec Tessa. On verra son père sous un autre jour, contraire à l’image qu’avait donné sa mère. Sa mère et son père se voient pour la première fois depuis des années et Tessa va apprendre le secret que ses parents lui cachaient depuis longtemps.

Plus j’avance dans le livre, moins je supporte Tessa. Tessa est une fille qui était attachante, souvent vu comme quelqu’un de fragile et de victimiser. Mais dans ce tome 4, elle ne fait prendre que de mauvaises décisions et est souvent perdue. Perdue dans sa relation avec Hardin qui ne fait que se séparer, se remettre ensemble. Perdue dans sa vie car elle se rend compte qu’elle idéalisait trop Seattle et qu’au final, ce n’est pas si bien que ça.

Quant à Hardin, je dois dire chapeau car les rôles changent. Il s’avère qu’il devient le plus mature des deux. Il fait beaucoup d’efforts pour changer. Il s’est mis au sport, aide le père de Tessa, se remet en question. Bref, je ne dois que l’applaudir pour ce changement aussi radical.

Le roman s’arrête quand, après avoir caché à Tessa que sa mère se remariait, ils décident tous les deux de se rendre à son mariage. Ils apprennent un surprenant secret qui fait qu’Hardin explose et pète un câble.

Mon avis dans tout ça? Je continue de penser que cette saga est beaucoup trop longue. Mais ce tome 4 a enfin de l’action. Beaucoup de secrets seront révélés et Hardin et Tessa vont devoir avoir les épaules pour porter tout ça. J’ai beaucoup aimé ce tome 4, mais, sans vous mentir, j’espère que le tome 5 est le dernier, car je commence à me lasser de cette saga.

Livres lus du même auteur:
After saison 1
○ After saison 2
○ After saison 3
○ After saison 5


After Saison 3 de Anna Todd

Titre du roman: After
Tome: 3
Auteur: Anna Todd
Date de sortie: 12/03/2015
Editeur:
Hugo Roman
Total de pages: 463
Genre:
Romance
Prix: 17,00

Résumé:
Le caractère ombrageux d’Hardin continue à lui jouer des tours, et il échappe de peu à l’expulsion de l’université. De son côté, Tessa retrouve son père par hasard au détour d’une rue. Hardin, toujours aussi ingérable, ne facilite pas cette entrevue inopinée. Tessa va devoir affronter la plus douloureuse des questions : Hardin pourra-t-il s’ouvrir un jour ?
Un week-end chez le père d’Hardin est l’occasion rêvée pour se recentrer sur leur histoire. La rencontre de Riley et de Lillian va leur en apprendre bien plus que toutes leurs querelles. Pourtant, le départ pour Seattle approche… C’est le moment de prendre les bonnes décisions. Mais Hardin est-il seulement capable de mettre ses démons de côté pour suivre Tessa ? Le besoin passionné d’être ensemble sera-t-il plus fort que tous les obstacles ?

Avis :
J’ai eu beaucoup de mal à commencer ce 3ème tome. Je trouve qu’on tourne en rond. Hardin fait les mêmes conneries et Tessa ne fait que le provoquer. Pour résumer, Tessa vient d’apprendre que son père est en ville, mais SDF. Elle décide, sans le consentement d’Hardin, de connaître son père en passant du temps avec lui. De son côté, Hardin attend le jugement pour savoir s’il se fait expulser. Le triangle amoureux Hardin, Tessa et Zed continue. Tessa décide d’aller vivre a Seattle et Hardin, buté, ne veut pas la suivre. La famille d’Hardin décide de passer un dernier week-end avec les deux tourtereaux, sauf qu’il ne se passe pas comme prévu. Deux personnages féminins apparaissent et vont semer la zizanie, tout comme un personnage masculin.

Le père de Tessa fait une apparition à la fin du tome 2. D’après les propos de sa mère, le père parait alcoolique et violent. Tout comme Hardin, Tessa s’est fait abandonner par son père à cause de son alcoolisme. On penserait donc que, tout comme le père d’Hardin, il a abandonné l’alcool pour avoir une vie meilleure. Il s’avère que non. Deux histoires communes, mais deux chemins différents pour les pères de ses deux personnages. Elle veut se rapprocher de son père pour en apprendre plus sur la séparation. Hardin, toujours jaloux, ne l’accepte pas, mais fait des efforts.

Il continue de mentir à Tessa et souvent ses mensonges ne servent seulement qu’à la blesser et à la soumettre (alors qu’on sait que c’est Tessa qui le domine). Il n’accepte pas le déménagement de Tessa et va tout faire pour qu’elle n’y aille pas. Malheureusement, il s’y prend mal et comme toute vérité, elle est révélée au fil des pages.

La relation en Tessa et Hardin tourne en boucle. Il fait une connerie, elle lui pardonne, ils se remettent ensemble. Déjà qu’avec le pari, je trouve qu’elle le pardonne facilement. Elle ne cesse de me surprendre. Tessa se fait manipulée par Steph, son père et Hardin, mais ne fait rien pour stopper tout ça. Hardin, quant à lui, est infecte avec Tessa. Il n’hésite pas à toucher là où ça fait mal et a demander pardon après la casse. Tout ce schéma commence à se fissurer quand Tessa commence à en avoir marre à la moitié du roman. Ses réactions changent, mais je m’attendais un grand changement de sa part. J’ai hâte de savoir ce qu’il se passe au tome 4.

La fin m’a déçue. Je m’attendais à une fin digne d’Anna Todd, mais malheureusement, c’est un flop. Espérons que le 4ème tome relève le niveau…

Je vais être franchement avec ce roman. Je trouve que ce tome ne sert pas à grand chose. 400 pages et rien ne se passe. L’histoire tourne en rond. Quand l’auteure essaye de mettre du piment avec la scène du quasi-viol, elle échoue. Je n’ai pas aimé ce tome, mais je ne vais pas arrêter cette saga tout de même. J’espère qu’elle va nous mettre des paillettes dans les yeux avec les deux derniers tomes, comme elle sait si bien le faire.

Livres lus du même auteur:
○ After saison 1
○ After saison 2
○ After saison 4
○ After saison 5

After Saison 2 de Anna Todd

Titre du roman: After
Tome: 2
Auteur: Anna Todd
Date de sortie: 05/02/2015
Editeur:
Hugo Roman
Total de pages: 706
Genre:
Romance
Prix: 17,00

Résumé:
Après un début tumultueux, la relation de Tessa et Hardin semblait s’arranger. Jusqu’au moment où Tessa découvre les secrets du passé d’Hardin, qui la bouleversent. Elle savait qu’il pouvait être cruel, mais à ce point… Hardin sera toujours… Hardin, même s’il semble amoureux. Mais est-il vraiment l’homme dont Tessa est tombée éperdument amoureuse, ou est-il un étranger et un menteur depuis le début ? Ce n’est pas si facile. Le souvenir de ses mains sur elle…. de sa peau qui l’électrise… de leurs nuits passionnées, trouble son jugement. Tessa n’est pas sûre de supporter une autre promesse non tenue, mais elle a besoin de lui pour avancer. Hardin sait qu’il a fait une erreur, peut-être la plus grande de sa vie, et qu’il peut perdre Tessa. Il sait aussi que ses amis peuvent se révéler des traîtres et mettre leur histoire en danger. Il veut se battre pour elle, mais pourra-t-il changer par amour ?

Avis:
On continue sur une pente montante. Tessa vient d’apprendre qu’elle est victime d’un parti entre Hardin et ses amis. Son monde s’écroule… Elle décide de se réfugier chez son meilleur ami Landon, qui n’est d’autre que le demi-frère d’Hardin. Elle est partagée entre l’amour et le mensonge… Hardin, quant à lui se rend compte qu’il a détruit sa relation avec Tessa. Il va tout faire pour la reconquérir. Mais quand est-il de Zed? Un ami d’Hardin, qui veut plus que tout Tessa et qui est gentil, attentionné et adorable. Tessa se réfugie dans ses bras, ce qui a le don d’agacer Hardin. Landon est heureux en amour, ce qui va peut-être l’éloigner de Tessa. C’est un triangle amoureux qui se construit.

La relation entre Tessa et Hardin prend un gros tournant. Elle met fin à la relation. C’est un tome 2 assez sombre contrairement au 1. Tessa évolue physiquement, mais aussi psychologiquement. Elle veut plaire et s’affirmer, ce qui n’est pas au goût d’Hardin. Elle se rapproche de Zed, d’un collègue de son stage Trévor et en fait qu’à sa tête quand Hardin lui ordonne de faire ce qu’il veut. Quant à Hardin, il se confie sur son passé et on comprend bien mieux son caractère et ses doutes. Il décide de faire des efforts concernant son attitude et ses colères, mais bien souvent le naturel revient au galop. Il va même jusqu’à devenir un bon garçon (mais chut).

Si dans le tome 1, c’est Hardin qui menait la danse. Dans le tome 2, les rôles s’inversent et c’est au tour de Tessa de prendre le contrôle de la relation. Leur relation est belle, mais elle est aussi très sombre. Ils sont toxiques pour eux-mêmes. Le livre est un concentré de montagnes russes. Quand tout est beau et rose, la seconde d’après, ils se font du mal. Au lieu de communiquer, ils tirent là où ils peuvent être le plus blessant. Ca se termine pour la plupart en crise de larmes pour Tessa et en « je te casse tout » pour Hardin.

Quant à la fin, comme pour le tome 1, ça se termine avec une bombe, une révélation. J’attends de recevoir le tome 3, qui arrive très prochainement.

Ce que j’ai aimé dans le roman est que les chapitres ne sont plus écris seulement du point de vue de Tessa, mais aussi du point de vue d’Hardin, ce qui donne un charme au livre. C’est des je t’aime, je te déteste et ainsi de suite incessant qui cache le rythme du roman. Il aurait fallu, de mon point de vue, un livre moins gros, avec moins de séparations et de « je reviens » et plus de moments où ils sont seuls. Ils sont trop dépendant l’un de l’autre et se pardonnent super facilement. Je ne comprends toujours pas pourquoi Tessa a pardonné pour le pari… En ce qui concerne l’auteure, j’aime toujours autant son écriture et le fait qu’elle nous emporte dans son monde. J’ai hâte de lire le tome 3, mais je me demande comment elle a fait 5 tomes pour une histoire qui ne demandait pas autant, selon moi.

Livres lus du même auteur:
After saison 1
○ After saison 3
○ After saison 4
○ After saison 5

After Saison 1 de Anna Todd

Titre du roman: After
Tome: 1
Auteur: Anna Todd
Date de sortie: 02/01/2015
Editeur:
Hugo Roman
Total de pages: 600
Genre:
Romance
Prix: 17,00

Résumé:
« Tessa est une jeune fille ambitieuse, volontaire, réservée. Elle contrôle sa vie. Son petit ami Noah est le gendre idéal. Celui que sa mère adore, celui qui ne fera pas de vagues. Son avenir est tout tracé : de belles études, un bon job à la clé, un mariage heureux…
Mais ça, c’était avant qu’il ne ne la bouscule dans le dortoir.
Lui, c’est Hardin, bad boy, sexy, tatoué, piercé, avec un « p… d’accent anglais ! » Il est grossier, provocateur et cruel, bref, il est le type le plus détestable que Tessa ait jamais croisé.Et pourtant, le jour où elle se retrouve seule avec lui, elle perd tout contrôle…
Cet homme ingérable, au caractère sombre, la repousse sans cesse, mais il fait naître en elle une passion sans limites. Une passion qui, contre toute attente, semble réciproque…
Initiation, sexe, jalousie, mensonges, entre Tessa et Hardin… »

Avis:
Après ma deuxième lecture, je ne suis pas déçue. L’histoire d’amour entre Tessa et Hardin me fait rêver. Enfin le début… Tessa est une fille qui vient de sortir du lycée. Son rêve ? Intégrer l’université WCU. Elle est travailleuse, déterminée et surtout, elle aime plus que tout le contrôle. Ça lui permet de ne pas partir à la dérive. Elle a un petit ami et une mère qui aspire Tessa pour qu’elle soit à son image. À son entré à la fac, elle se rend compte qu’elle va partager sa chambre avec une deuxième année qui est tout son opposé. Sa mère veut lui changer de chambre, mais elle refuse. Ce début d’année va, alors, lui échapper… Elle va vouloir continuer à jouer son petit rôle à la perfection, mais Hardin va la chambouler au plus haut point. Sa vie va ainsi partir à la dérive…

J’ai beaucoup aimé l’histoire d’amour entre Tessa et Hardin. Ce sont deux opposés qui tentent de s’aimer. Le problème, c’est qui ne savent pas s’y prendre. Tessa est une sage, travailleuse et a besoin de contrôler sa vie de A à Z. Hardin est quelqu’un d’impulsif, qui ne cesse de passer de soirée en soirée et a une fille différente chaque soir. Il traine avec ses potes, car il déteste la solitude. Quand ils se rencontrent pour la première fois, on se rend compte, nous lecteurs, que ces deux-là vont s’aimer, se changer et se briser. C’est un amour destructeur. C’est Noah, Landon, leurs parents qui vont prendre cher.

Quant à la fin… Je dois dire que quelques larmes sont tombées et que je suis restée sous le choc. Il me fallait absolument le tome 2 que je suis en train de lire en ce moment. C’est ma deuxième lecture et je redoutais ce moment plus que tout. Je ne voulais pas que ça arrive… Pourquoi l’auteure a-t-elle fait une fin comme celle-la?

Concernant le roman, j’ai aimé le roman du début jusqu’à la fin. Je dois dire qu’il est un peu long et que ça devient long et répétitif, les je t’aime moi non plus… Je dois dire que l’écriture d’Anna Todd est assez prenante. Tu ouvres le roman et tu ne peux le lâcher seulement qu’à la toute dernière page… Cela fait longtemps que je ne lisais pas un livre et me remettre à lire avec ce roman est réjouissant. Je suis en train de lire le tome 2. J’espère vous écrire très prochainement la chronique. Dites-moi ce que vous en avez pensé en commentaire…

Livres lus du même auteur:
○ After saison 2
○ After saison 3
○ After saison 4
○ After saison 5

Les gens heureux lisent et boivent du café de Agnès Martin-Lugand

Titre du roman: Les gens heureux lisent et boivent du café
Auteur: Agnès Martin-Lugand
Date de sortie:  05/06/2014
Editeur: Pocket
Total de pages: 192
Genre: Romance, deuil
Prix: 6,50 € 

Résumé:
«Ils étaient partis en chahutant dans l’escalier. J’avais appris qu’ils faisaient encore les pitres dans la voiture, au moment où le camion les avait percutés. Je m’étais dit qu’ils étaient morts en riant. Je m’étais dit que j’aurais voulu être avec eux. » Diane perd brusquement son mari et sa fille dans un accident de voiture. Dès lors, tout se fige en elle, à l’exception de son cœur, qui continue de battre. Obstinément. Douloureusement. Inutilement. Égarée dans les limbes du souvenir, elle ne retrouve plus le chemin de l’existence. C’est peut-être en foulant la terre d’Irlande, où elle s’exile, qu’elle apercevra la lumière au bout du tunnel.»

Avis:
J’ai acheté ce livre il y a un moment. Il était dans ma pile à lire, au chaud, dans ma bibliothèque. J’ai donc décidé de le sortir de cette pile afin de le lire. Le résultat m’a quelque peu surprise. Pour résumer, Diane a perdu son mari et sa fille dans un accident de voiture il y a un an. Déprimé, triste et en deuil, elle suit le cours de sa vie dans son appartement à se remémorer ses souvenirs. Elle décide de partir quasiment du jour au lendemain en Irlande, là où son mari aurait aimé aller avec elle, pour faire son deuil et avancer. Elle quitte tout : sa famille, ses amis. Arrivé là-bas, elle fait sa vie en tentant d’avancer. Mais est si facile?

Je me suis attachée à Diane. C’est une femme qui s’est vu priver des deux amours de sa vie. Elle tente au mieux de se relever, mais ce n’est pas facile. Tout lui fait penser à eux et ce n’est pas facile d’avancer dans un milieu pareil. Son meilleur ami est présent dans cette période. J’ai aimé la voir avancer, rire comme avant, s’ouvrir aux autres petit à petit et la faire aimer de nouveau. Elle m’a fait comprendre qu’on peut se remettre de tout, même de l’impossible, si on le veut. Avec le temps, on peut tout combattre. 

La fin m’a frustrée… Ne pas vous dire la fin m’est difficile, mais je ne vous le dirai pas à vous d’aller chercher. La fin m’a surprise, car je m’attendais à un happy end (mince, j’ai un peu spoiler). Je m’attendais à une fin un peu clichée. Mais pas du tout et c’est ça qui m’a frustrée. Cette fin était à la hauteur du livre. J’ai compris son choix.

Ce que je peux reprocher à ce livre, c’est que le titre ne va pas avec l’histoire. Quand j’ai eu le livre en main pour la première fois, j’ai pensé lire un roman parlant de livre, de librairie, mais avec du positif. Je n’ai pensé à aucun moment que ce livre allait parler de deuil et de renouveau. Ce n’est pas la librairie (son nom est : Les gens heureux lisent et boivent du café) qui est mise en valeur dans le roman, mais bien Déborah, la femme dont la vie ne lui a pas fait de cadeau. J’ai trouvé ça dommage et ça m’a permis de comprendre les critiques négatives à l’égard du livre.

Mon avis général ? Même si le titre du roman m’a dérangée, j’ai été agréablement surprise par le roman. Je l’ai lu en une journée. Je l’ai dévorée. J’ai vécu à travers elle… J’ai beaucoup aimé la plume d’Agnès Martin-Lugand, qui est à la fois simple, mais belle. Elle écrit comme si on regardait un film. On pourrait se demander s’il n’a pas un côté réaliste dans ce qu’elle écrit parce qu’écrit sur une personne en deuil n’est pas facile quand on ne l’a pas vécu soi-même. J’ai hâte de découvrir ce tome 2 afin de continuer à rêver à travers Diane. 

Livres lus du même auteur:
 La vie est facile, ne t’inquiète pas

Une enquête à la Belle-Epoque Tome 1 : La lettre froissée de Alice Quinn

Titre du roman: Une enquête à la Belle-Epoque Tome 1 : La lettre froissée
Auteur: Alice Quinn
Date de sortie: 7 novembre 2017
Editeur: Amazon Publishing
Total de pages: 415 
Genre: Fantastique, historique, policier, polar
Prix: 19,00

Résumé:
« Cannes, printemps 1884. Plus rien ne semble devoir sourire à Miss Gabriella Fletcher : l’aristocrate britannique, déjà déclassée en raison de sa ruine et de ses préférences amoureuses, vient de perdre son emploi en même temps que son amante, et son avenir s’annonce bien sombre. C’est alors qu’elle tombe sur une petite annonce qui pourrait bien devenir sa planche de salut… La voilà gouvernante de Filomena Giglio, dite « Lola » : sa villa « Les Pavots » est dans un état déplorable et ses murs sont pour le moins dissolues, mais cette patronne hors du commun n’est pas pour déplaire à Miss Fletcher, loin de là. Malheureusement, le répit est de courte durée. Un messager inattendu ? un certain Maupassant ? débarque, porteur malgré lui d’une mauvaise nouvelle : Lola, dont la rente va être suspendue, risque l’expulsion. Une sorte de fatalité semble s’acharner sur la jeune femme quand, peu de temps après, son amie d’enfance Clara, qui l’avait justement appelée à l’aide quelques jours plus tôt, est retrouvée morte dans des circonstances troublantes. »

Avis: 
J’ai découvert cette saga grâce à Netgalley. Ils m’ont envoyé le tome 3 alors que je ne n’avais lu ni le 1 ni le 2. Je me suis empressée d’acheter les deux premiers tomes et me voilà, devant vous (façon de parler), pour vous présenter ce premier tome. Je n’ai lu que celui-là pour le moment et il m’a donné l’eau à la bouche. Je compte bien lire les livres de Maupassant après cette saga, mais je vais trop vite. Pour résumer, l’histoire se passe en 1884. Miss Gabriella Fletcher se retrouve chassée de son ancien travail et donc de son ancien logement à cause d’une aventure. Une annonce vient changer sa vie. Elle se présente chez ladite personne qui la prend à ses services. S’ensuit une aventure assez délirante avec Maupassant, un écrivain à en devenir, sa patronne Lola Deslys et elle. L’aventure: ils doivent résoudre un meurtre quand tout le monde croit à un suicide et trouver de l’argent afin de ne pas perdre leur logement. 

Je suis très vite entrée dans cette époque du 19ème siècle, une époque qui m’a toujours fait fantasmer. Les auteurs classiques, les calèches, les plumes… Bref, une époque rêvée.

Je me suis attachée à tous les personnages, mais mon coeur a chaviré pour Miss Gabriella Fletcher. J’ai adoré ce côté assez unique… Le fait qu’elle soit homosexuelle à une époque où c’est très mal vu, où l’on considère que la femme n’a qu’un devoir, c’est de se marier et de faire des enfants (oui je sais que ça fait deux devoirs). Bref, j’ai aussi aimé la découvrir tout au long du roman. Le fait qu’elle ait souffert avec Lady Sarah, qu’elle n’ait pas eu une vie facile, qu’elle se doit de protéger Lola…J’ai été à deux doigts de tomber amoureuse d’elle. J’ai dit à deux doigts… Maupassant m’a aussi beaucoup touché. Un écrivain à en devenir, un journaliste assez connu en quête d’action et un homme qui a des soucis de santé. On ne peut que l’aimer. 

Quant à la fin, je ne peux pas encore m’exprimer, car il me faut lire les autres tomes afin de vous donner mon avis. En tout cas, je peux vous dire que ce premier tome est une réussite.

Mon avis général, j’ai adoré le livre. J’ai aimé l’époque, une époque rêvée… J’aurais voulu vivre au siècle du roman, mais je suis née fin 20ème siècle donc bon… J’ai tout imaginé, à croire que j’étais dans un film. Les vêtements, les lieux, les personnages, tout passait de mes pupilles à mon cerveau. Et tout ça, grâce à l’écriture d’Alice Quinn. Je n’ai pas trouvé de défaut à ce livre. L’enquête est excellente, je me suis doutée presque à la fin de qui était le coupable, l’histoire était bien construite et j’ai trouvé que les personnages ne se laissaient pas faire. Surtout Lola ! Hâte de découvrir le tome 2…